Budapest XIII. kerületi
Berzsenyi Dániel Gimnázium


Précis de l'histoire du Lycée Berzsenyi Dániel
Petite histoire du
Lycée Berzsenyi Dániel
 
Etant donné les plus de 140 ans passés depuis la fondation du Lycée Berzsenyi, il y aurait beaucoup d'événements ŕ mentionner. Tant d'années ont leur importance dans la vie d'un établissement - une grande partie de l'histoire du pays y est comprise ŕ partir des efforts de germanisation aprčs l'échec de la guerre d'indépendance de 1848/49, en passant par des renouveau des mouvements intellectuels du tournant du sičcle, les révolutions et les deux guerres mondiales jusqu'ŕ nos jours.
 
Dans ce cadre-lŕ il n'est pas possible de donner l'histoire complčte de l'établissement, les faits seront donc présentés ŕ partir de sept dates importantes.
 
1858
 
Le précurseur juridique du Lycée Berzsenyi a été fondé le 4 octobre 1858 dans un esprit de germanisation sous le nom K.K. Gymnasium in Pesth, comme premier lycée laďque de Pest. L'établissement a été placé dans le bâtiment ruiné de la Redoute, l'actuelle salle de concert Vigadó. L'enseignement a été basé sur le programme de Entwurf [1], c'est ŕ dire une formation d'une durée de huit ans avec baccalauréat ŕ la fin.
 
1861
 
Au début la langue utilisée pour l'enseignement était l'allemand. Les années 1860 ont amené une détente suite ŕ laquelle quatre professeurs hongrois du corps enseignant ont présenté un mémorandum au conseil du gouverneur incitant ŕ l'emploi de la langue hongroise.
 
Le mémorandum et un commentaire ont été publiés le 1er janvier 1861 dans le journal Pesti Napló. (L'organe de ceux qui se tenaient ŕ l'enseignement de langue allemande était Pester Lloyd, ils y ont publié leur communiqué le 16 janvier 1861.)
 
Le résultat: selon le décret no 852. du conseil de gouverneur du 2 février 1861 la langue hongroise est devenue la langue de l'enseignement ŕ partir du deuxičme semestre dans toutes les huit classes.
 
1876
 
C'est une date importante dans la vie du lycée: on a eu des locaux propres. Le bâtiment de la rue Markó du Ve arrondissement, au coin de l'ancienne rue Sólyom a été construit selon les plans de Kolbenheyer; les admirateurs y sont venus męme de l'étranger pour le voir. Sa chapelle, sa salle de cérémonie ont été décorées par des peintures et des sculptures. (Trois fresques de la salle de cérémonie sont les oeuvres de Lotz Károly, les autres trois sont celles de Than Mór.)
 
1920
 
Encore une date importante: selon le décret ministériel (no 492/V. de 1920.) toutes les écoles secondaires devaient choisir un patron et indiquer son nom dans leur nom officiel. C'est comme ça que notre établissement a pris le nom du pčte Berzsenyi Dániel ŕ partir de l'année scolaire 1920/21.
 
1941
 
Au cours de l'année scolaire 1941/42. les deux lycées de la rue Markó, le Lycée Berzsenyi et le Lycée Bolyai ont été fusionnés sous le nom Berzsenyi Dániel Gimnázium, mais dans les locaux du lycée Bolyai (18-21. rue Markó).
 
1952
 
Aprčs l'année scolaire 1951/52 le lycée Berzsenyi était quasiment sanctionné et obligé de s'installer au XIIIe arrondissement. (Il a dű laisser son bâtiment, ses équipements, ses meubles, sa bibliothčque de valeur et les matériels des laboratoires.) Pour ce décret la politique d'enseignement avait une double raison : on voulait adapter l'esprit de culture et de valeurs bourgeoises de l'établissement aux besoins des années 50 d'une part, et de l'autre part établir une école secondaire de haut niveau dans ce XIIIe arrondissement en milieu ouvrier.
 
1986
 
Aprčs de longues années le Lycée Berzsenyi s'installe une deuxičme fois dans un bâtiment propre. Bien que le bâtiment construit au 49-53. rue Kárpát ne soit pas si patiné par le temps que celui de la rue Markó, l'établissement a trouvé finalement un endroit sans colocataire, assez vaste et confortable pour bien fonctionner.
 
Les traditions et les résultats du Lycée Berzsenyi
 
Le počte Rónai Mihály András, ancien élčve du Lycée Berzsenyi a déclaré de son école ŕ l'occasion de son centenaire: "elle était l'école secondaire d'Etat la plus ancienne et la plus prestigieuse ŕ Budapest." Il était caractéristique de trouver parmi les enseignants plusieurs savants et artistes, hommes cultivés éminents de leur époque qui transmettaient avec succčs les idées sociales et scientifiques progressives ŕ la jeunesse toujours ouverte aux nouvelles pensées (p. ex. Ady Lajos, Benedek Marcell, Borzsák István, Czerven Flóris, Kempf József, Luttor Ignác, Marót Károly, Rómer Flóris, Vajthó László et bien des autres).
 
De cette maničre pas mal d'élčves sont devenus, eux aussi, de grands noms de la science, de l'art et de la politique, dépassants męme les succčs de leurs professeurs. (Comme p. ex. Alexander Bernát, Bálint György, Carelli Gábor, Gellért Endre, Károlyi Mihály, Tom Lantos, Soros György, Réz Pál, Szepesi György, Chrudinák Alajos, Vas István, Hegedüs Géza, Sárközi György, Heltai Jenő, Herskó János, Klein György, Tétényi Pál, Szabad György, Koncz Zsuzsa, etc.)
 
L'ambition d'un travail de haut niveau et ue succčs reste toujours une des traditions les mieux conservées dans l'établissement. Le Lycée Berzsenyi est représent depuis plusieurs décennies dans les élites des concours nationaux et internationaux, des concours aux grandes écoles et universités et de nombreux diplômes de langues étrangčres.
 
Tous ces bons résultats sont dűs au toujours bon niveau des enseignants. Jusqu'ŕ la fin des années 80 plusieurs professeurs de l'établissement ont été décorés de la médaille du Travail éminent et Pédagogue éminent, ŕ partir de 1990 deux personnes ont reçu le Prix Apáczai Csere János, un collčgue a obtenu la Médaille d'Honneur du Travail, un autre a reçu la décoration de l'arrondissement.Tout le corps enseignant du Lycée Berzsenyi a été distingué du prix Pro Urbe de la capitale pour son travail émérite, didactique et éducatif.
 
L'établissement fait d'amples échanges scolaires au niveau international: en Transylvanie avec Jimbor (Székelyzsombor) et Brasov (Brassó); en Italie avec Rome, Florence, Mantou, Venise, Puglia et la Sicile; En Allemagne avec Düren et la Nord-Rhin-Westphalie; en France avec l'Alsace. Les visites des groupes d'élčves et des rencontres entre des collčgues se font réguličrement tous les ans.
 
Pourquoi nos élčves aiment-ils leur lycée?
 
Parce qu'on peut y trouver une ambiance saine, sérčne et sincčre, les professeurs et les lycéens ont un rapport collégial, cordial et cultivé, basé sur l'estime de l'autre.
 
Cette ambiance agréable du lycée Berzsenyi et une certaine fidélité s'expliquent par le fait que plusieurs professeurs actuels de l'établissement sont nos anciens élčves. La vie scolaire est assistée de la Société Amicale des Anciens Elčves fondée il y a des années.
 
Au cours des derničres décennies sont nées les traditions des Jours Berzsenyi au printemps, de l' excursion et camp de fin d'aoűt pour les futurs élčves et de la fęte de l'anniversaire de la fondation du lycée.
 
Tr. km
 
[1] Le programme du comte Leo Thun intitulé "Entwurf zur Organisation der Gymnasien und Realschulen in Österreich" a été mis en vigueur en 1850.